la Cgt chez carrefour Market

la Cgt chez carrefour Market

  Le Blog d’information National Cgt

destiné aux salariés de Carrefour Market

 

Pour plus d'infos sur la Cgt chez Carrefour Market:

Notre page Facebook:Syndicat Cgt Carrefour Market: Facebook Cgt Carrefour Market

Notre chaine Youtube:Cgtcarrefourmarket infos: Chaine infos Cgt carrefour Market

   _________________________

Consultez ou téléchargez notre livret des droits des salariés:livret des droits des salariés et notre livret spécial élections professionnelles 2016 où nous expliquons ce qu'est la Cgt : livret cgt spécial élections

_______________________________

Consultez ou téléchargez la convention d'entreprise 2016 Carrefour Market regroupant tous les accords CSF convention entreprise CSF 2016

_______________________________

 

ACTUALITES 

20 Avril 2017: La CGT gagne son procès sur le magasin de Meudon.

Le tribunal annule l'élection des délégués du personnel. Pour rappel des affichages anonymes mensongers, diffamants sur la Cgt et ses élus avaient été affichés en douce par des candidats d'un syndicat qui n'a de nom que cela. Suite à ces affichages les candidats CGT avaient été battus de deux voix. Ces pratiques indignes d'un syndicat ont donc été sanctionnés par la justice.

Encore une fois la Cgt gagne un procès et fait respecter ses droits.

 

Samedi 8 avril : Grève à Market Nice Gorbella

Suivez l'actualité de la CGT Carrefour Market sur la région Sud Est

 

//cgtmarketsud.blog.free.fr/

 

08 avril 2017, à Carrefour Market Nice Gorbella

Nice Gorbella.jpg

 

Histoire d’une grève...

 Un après-midi comme un autre dans un supermarché presque comme un autre.

Vendredi 31 mars 2017, 16h15, au supermarché Market à Nice Gorbella :

Alors que la tension est palpable au sein des employés de l’établissement, trop de boulot, manque d’effectif, un coup baladé en caisse, un coup à la livraison (+ de 100 livraisons ce jour-là !!), un coup au drive sans pouvoir respirer deux minutes, un membre de l’encadrement quitte le navire et laisse les équipes gérer le service aux clients.

La coupe est pleine, les employés contactent les élus de la CGT afin d’initier  un mouvement de grève pour le lendemain sur leur condition de travail.

Les élus CGT décident de faire les remontées des salariés à la direction de l’établissement via un tract le samedi 01 avril 2017.

La direction de l’établissement prend tout juste le temps de lire le tract et le redonne aux élus CGT  en rétorquant  « Vous n’aurez rien ».

Les élus CGT doivent insister pour que la direction prenne le tract qui est en parallèle affiché sur les panneaux CGT.

Devant le manque de réaction de la direction, pire devant le «  je m’enfoutisme » assumé  sur les revendications des employés de Market Nice Gorbella, les élus CGT informent les employés le jeudi 06 avril 2017 que la direction se moque des revendications et que le mouvement de grève est inévitable.

Le vendredi 07 avril 2017 au matin, la direction ayant eu vent d’un mouvement de grève pour le samedi 08 avril 2017, prend contact avec les élus CGT.

La direction  informe les élus qu’elle remplace bien les salariés absents et qu’au Drive, le personnel est suffisant eu égard au nombre de clients traités dans la semaine.

La direction termine l’entretien par « De toute façon, demain je ne suis pas là ».

Vendredi 07 avril 2017 vers 15h, alors que les élus CGT prépare la banderole devant le magasin pour le mouvement du lendemain, la direction de l’établissement les prend à partis et leur demande de faire la banderole dans le parking. Refus des élus CGT.

La direction interpelle les élus en ces termes « A cause de ce mouvement, un papa vient d’apprendre à sa fille qu’il ne pourra pas assister à son anniversaire demain ».

Les élus CGT apprendront plus tard que devant le nombre de grévistes très important prévu pour le lendemain (une quarantaine), la direction de l’établissement est contrainte de rester sur place pendant tout le mouvement.      

Samedi 08 avril 2017, 07 heures, début des préparatifs, mise en place de la banderole, pétition pour les clients, pétition destinée aux employés etc…….

Samedi 08 avril 2017, 08 heures, la direction de l’établissement, excitée exige que les élus changent de place la banderole. Refus des élus, la matinée risque d’être longue……

Samedi 08 avril 2017, 08H30, un élu CGT demande au délégué syndical FO d’arrêter de dire aux salariés de ne pas faire grève et de relayer le discours de la direction.

Samedi 08 avril 2017, 8H40, un élu CGT demande à une élue FO présente sur le parvis avec eux si elle vient faire grève.

« Non moi, je suis de FO et non pas de la direction » tout en notant les noms des grévistes sur son planning…

Samedi 08 avril 2017, 8H50, incident entre certains grévistes et le délégué syndical FO qui se moque ouvertement d’eux.

Samedi 08 avril 2017, 9H, un élu CGT demande à la direction de calmer le délégué syndical FO,  afin que celui-ci laisse les employés faire grève et qu’il arrête de les  narguer en se positionnant entre la banderole et la table CGT.

 Réponse de la direction et d’un membre de l’encadrement FO, l’un rétorquant « c’est votre problème, pas le mien »  et l’autre par « le parvis est à tout le monde, il a le droit d’être là ».  

Samedi 08 avril 2017,10h50, plusieurs grévistes informent les élus CGT que le délégué syndical FO fait des allers retours entre le parvis et le bureau de la direction pour donner le nom et le nombre de grévistes….

Samedi 08 avril 2017, 11h15, alors que le mouvement touche à sa fin, la direction interpelle un élu CGT qui distribue des tracts aux clients sur la galerie marchande et l’ordonne de sortir.

Devant le refus de l’élu, la direction de l’établissement téléphone à un responsable et décrit la situation en ces termes : « il fait le bouffon dans la galerie marchande.. »

Samedi 08 avril 2017, midi, fin de mouvement.

Samedi 08 avril 2017, 12h05, 187 signatures de clients récoltées en 3 heures et 41 salariés ont signé la pétition.

Samedi 08 avril 2017, 16h, la CGT contacte par mail la direction et demande la prise en compte de la situation à Market Nice Gorbella.

 


 

 

7 Avril:Débrayage au magasin Carrefour Market de Pont Audemer

Ce matin la CGT Carrefour Market a manifesté pour dénoncer les bas salaires, les mauvaises conditions de travail, la surcharge de travail liée au fait que la direction ne remplace plus les différentes absences et en demande toujours plus aux salariés, tout ça pour un salaire de misère. Encore une fois les autres organisations syndicales qui sont les complices de la direction laissent tomber les salariés......

 Maintenant qu'ils ont eu les votes des salariés et l'appui de la direction pendant ces élections, ils rentrent dans leurs grottes et laissent la CGT seule pour défendre les intérêts des salariés..Heureusement qu'il y a des salariés courageux qui, eux , osent manifester leur colère.... Voir article de presse débrayage cgt pont audemer  article paris normandie  



 2 ème victoire de la CGT sur les dossiers D'Abder et de Salah. 

L'inspection du travail refuse le licenciement de Salah

IMG_9057 - Copie - Copie (2).JPGL'inspecteur du travail a refusé le licenciement de Salah. Il a adressé un courrier au DRH dans lequel, il fait référence à tout ce que la CGT a dénoncé dès le début. Fausses attestations, fausses accusations, pseudo écoute de salariés choisis par la direction, refus d'écouter ceux qui soutenaient Abder et Salah, discrimination syndicale envers la CGT. Sans compter l'aide apportée par des délégués FO ou CFE-CGC qui étaient, soit complices, soit à l'origine de ces accusations mensongères.

Les élus FO et CFE-CGC qui, en CE, ont voté pour le licenciement de Salah en sont pour leur compte et devraient avoir honte.

La direction n'a pas réussi son coup et malgré tout son stratagème, elle n'a pu licencier Salah. Les cas d'Abder et de Salah ne sont malheureusement pas des cas isolés. La direction s'en prend régulièrement aux élus de la CGT. 

Si la direction agit ainsi c'est que nous sommes le seul syndicat à défendre les salariés. Contrairement aux autres nous ne défendons pas la direction afin d'obtenir la tranquillité ou son soutien lors des élections. Voir tract:tract-refus-de-licenciement-salah.pdf

1ère victoire de la CGT sur les dossiers d’Abder et de Salah. 

La vérité commence à apparaître et ceux qui ont essayé de sanctionner ou de licencier nos 2 élus du magasin de Paris Procession commencent à être démasqués.

 

IMG_9072 - Copie.JPG

Pour rappel, la direction a tenté de sanctionner Abder et de licencier Salah, ceci avec l'aide de quelques salariés, dont de nombreux d'autres organisations syndicales en se servant d'une "pseudo" écoute de salariés sélectionnés par celle-ci.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est de tomber sur une inspection du travail qui ne se laisse pas manipuler et qui prenne le temps d'aller écouter les salariés et notamment ceux que la direction avait refusé d'entendre.

Il a été constaté entre autres que des employés avaient fait de fausses accusations et que les salariés mis en cause n’avaient même pas été écoutés par la direction.

Le DRH allant même jusqu'à accuser Abder de manipulation, alors qu'il n'a fait que se défendre en faisant témoigner 2 salariées qui le soutenaient alors que la direction affirmait qu’Abder avait eu des propos racistes à leurs égards.

Si le DRH a accusé Abder de manipulation c’est que le témoignage de ces 2 salariés faisait apparaître clairement qu’il y avait eu de fausses accusations à son égard et que la direction était complice car elle n’avait même pas pris la peine d’écouter les 2 salariées en question.

Lors de l'entretien à sanction, la direction n'ayant aucun élément n'a pu sanctionner ABDER alors qu'elle avait tout fait pour pouvoir, le sanctionner. Abder a donc été accusé à tort de faits graves et il a été profondément choqué par des accusations qui vont à l'encontre de ses convictions. 

Le contrôleur du travail n'a pas manqué de le souligner dans sa lettre adressée au DRH où il rappelle qu'Abder ne doit pas subir de fausses accusations et de la discrimination liée à son activité syndicale

Concernant la demande de licenciement envers Salah, nous sommes dans l'attente de la réponse de l'inspection du travail, mais nous sommes très confiants. Effectivement, pour lui aussi, la direction, avec l’aide de certaines organisations syndicales, a employé les mêmes méthodes qui apparaissent aujourd'hui au grand jour.

Que la direction agisse ainsi, cela ne nous étonne pas car les élus Cgt subissent régulièrement ce genre de traitement, mais ce qui est encore plus grave c'est l'attitude de certaines organisations syndicales qui sont, soient complices, soient à l'origine de ce genre de pratique. Ceci uniquement pour se débarrasser des élus Cgt qui dénoncent la proximité de ces organisations syndicales avec la direction car elles défendent plus les intérêts de la direction, que ceux des salariés.

Nous vous tiendrons informé de la suite de cette affaire et nous remercions tous les salariés qui ont soutenu Abder et Salah et qui n'ont jamais crus aux accusations mensongères et ordurières proférées à leurs égards.

Nous rappelons que la Cgt dénonce et combat toutes formes de discriminations. Chaque salarié doit avoir les mêmes droits et ne subir aucune discrimination, quelque soit sa couleur, son origine, sa religion, son sexe, sa préférence sexuelle, son opinion syndicale ou politique. Voir tract: tract-premiere-victoire-dossier-abder-et-salah.pdf

 

------------------------------------------

18 Mars, grève au magasin de Marolles (91) pour dénoncer les bas salaires et les mauvaises conditions de travail

 17308993_2332447013741959_9121845123474902808_n.jpg

Ce matin au magasin Carrefour Market de Marolles a eu lieu un mouvement de grève pour dénoncer les salaires, les mauvaises conditions de travail, le non remplacement des salariés qui empêche de fournir un service de qualité. Plus de 70 % des employés étaient en grève. Pas une seule caissière n'a pris la caisse, seuls 2 managers et le directeur ont pris la caisse. L'UL de Bretigny, l'UD du 91 et la confédération Cgt étaient présents pour soutenir les salariés. Une délégation a été reçu par le directeur. Cette délégation a pu exposer toutes ses revendications qui allaient du salaire, jusqu'aux conditions de travail dont le comportement d'une manager envers les salariés et le manque d'effectif que ce soit en rayon ou en caisse. La CGt reste vigilante et si la direction ne règle pas ces problèmes, d'autres grèves seront reconduites

  ---------------------------------------------------------

FO et la CFE-CGC signent l'accord des NAO sur les dispositions sociales

Répondez au sondage de la CGT en bas de  page à gauche:'' Souhaitez vous que la Cgt organise des actions concernant les salaires et avec qui ?  sondage. Voir affiche sondage prouvant les bons résultats du groupe Carrefour: affiche sondage

 

Afin de faire passer la pilule d’une augmentation ridicule et scandaleuse de 0,4% au mois de Mars (soit 0,33% sur l’année), la direction, FO et la CFE-CGC signent un accord au rabais sur les dispositions sociales. Nul doute que comme dans les Hypers, FO aurait signé l’accord sur les salaires, s’il n’avait peur que leur proximité avec la direction ne se voit trop. C’est pour cette raison qu’au dernier moment la direction a accepté de faire deux accords (un sur les salaires et un sur les dispositions sociales) alors que pendant 3 réunions, elle refusait catégoriquement de le faire. Le but de cet accord sur les dispositions sociales est de faire baisser la colère des salariés qui souhaitaient de réelles augmentations de salaires et non des miettes.

 

Le rôle des « syndicats maisons » est de faire croire aux salariés qu’il faut accepter :

- que la  direction verse des salaires de misère, alors qu’elle verse des millions aux actionnaires et que le PDG et les hauts dirigeants ont des salaires indécents.

- qu’il est normal que les salariés de Carrefour Market aient moins d’avantages que ceux des Hypers !

- qu’il vaut mieux signer pour des miettes, que ne rien avoir et que les salariés de Carrefour Market ne sont pas si mal payés que ça !



Le slogan de FO est « sans signature y a rien ». Malheureusement de nombreux salariés se font manipuler et croient à ce genre de propagande destinée à empêcher les salariés de se mobiliser. Voir les accords et le tract de la CGT accord sur les salaires accord dispositions sociales tract Cgt

----------------------

Malgré les témoignages et les attestations contraires, la direction continue sa procédure de licenciement contre notre délégué et demande son licenciement auprès de l'inspection du travail.

Afin de tenter de se débarrasser d'un élu Cgt, la direction refuse d'entendre les salariés qui le soutiennent et qui dénoncent les fausses attestations et les faux témoignages. Alors qu'elle a organisé une pseudo écoute des salariés en refusant d'écouter de nombreux salariés, la direction démontre que son intention depuis le début de cette affaire est uniquement de licencier un élu qui dénonce les non respect de la législation concernant les règles de sécurité, l'hygiène et les conditions de travail dans de nombreux magasins. 

 --------------------------------------------

Vendredi 10 Février: Manifestation devant le magasin Carrefour Market de Paris Procession

Manifestation en soutien à deux délégués Cgt dont un est en procédure de licenciement. La direction s'est basée sur de fausses attestations et sur une pseudo écoute de salariés en sélectionnant quelques salariés et en refusant d'écouter tous les autres salariés qui soutenaient les délégués CGT et qui voulaient dénoncer le comportement de certains salariés dont des membres de l'encadrement appartenant à d'autres organisations syndicales. Une pétition de soutien pour démentir les accusations mensongères a été remplie par de nombreux salariés du magasin. Les manifestants ont scandé:" fausses attestations...... y'en a marre....discriminations syndicales....... y'en a marre....harcèlements....... y'en a marre.."

 --------------------------------------------------------------

9 Février 2017 NAO: les deux projets de la direction:

On peut encore constaté que la direction se moque des salariés de Carrefour Market. Non seulement, elle ne propose que 0,4% d'augmentation au mois de mars,  mais encore une fois, elle donne moins que dans les Hypers Carrefour qui ont eu 0,5% en janvier. 0,4 ou 0,5% c'est une misère que la Cgt ne peut accepter. La Cgt a réclamé de vraies augmentations de salaire et surtout pour les catégorie 2 car ce sont ces salariés  les moins bien payés. Encore une fois des mesures ont été faites pour faire plaisir au syndicat-maison de l'encadrement. Nous ne sommes pas contre le fait que les cadres bénéficient d'avantages, mais en priorité ce sont les catégorie des employés qui devraient en bénéficier. Jugez  par vous même en consultant les projets de la direction: Projet-accord-def-mesures-sociales-2017.pdf et Projet-accord-def-NAO-2017-mesures-salariales.pdf

  -------------------------------------------------------------

 

3 Février 2017: Résultat des Elections TPE (Très petites entreprises)Les salariés des TPE confirment la CGT comme première organisation !

 

Les résultats des élections de représentativité dans les Très Petites Entreprises confirment la CGT comme première organisation syndicale au plan national. Les salariés qui se sont exprimés ont choisi de légitimer le syndicalisme CGT, qui propose, conteste, revendique, lutte et négocie ! La CGT sort confortée de cette élection et remercie les électeurs. Cette satisfaction des résultats ne peut gommer l’amateurisme dont ont fait preuve le gouvernement et les services du Ministère du Travail tout au long du processus électoral.

Ils portent notamment la responsabilité du faible taux de participation des salariés à l’élection. Alors que 4,6 millions de salariés étaient concernés par l’élection, aucune communication digne de ce nom dans les médias n’aura été organisée afin d’informer, sensibiliser et favoriser leur expression.

La CGT dénonce le gouvernement et ses services qui auront jalonné d’embuches l’élection des salariés des TPE comme, par exemple, le report des élections pendant les fêtes de fin d’année.

Le choix de permettre la participation de listes syndicales pourtant dans l’incapacité de représenter les salariés dans les commissions paritaires qui vont se mettre en place démontre que loin de l’affichage, la prise en compte de l’expression des salariés des TPE sur leurs besoins, leurs revendications n’intéressent que peu le gouvernement !

Les salariés ont amené la meilleure des réponses, celle de placer en tête et loin devant la CGT avec un résultat de 25,12% devant la CFDT à 15,44%.

Ces résultats confèrent de grandes responsabilités à la CGT, qui, forte de ce résultat, réaffirme son engagement auprès des salariés des TPE pour, avec eux, exiger des avancées réelles en matière sociale. La CGT mesure les efforts de déploiement à réaliser pour mieux représenter les salariés des TPE, leur donner plus de place encore dans le syndicalisme CGT, le syndicalisme de tous les salariés.

--------------------------------------

26 Janvier 2017: Sous la pression de la Cgt, la direction est obligée d'organiser la désignation des CHSCT dans les magasins de moins de 50 salariés

 

En envoyant de nombreux courriers aux différentes inspections du travail, la Cgt a réussi à ce que la direction organise des désignations de CHSCT dans les magasins de moins de 50 salariés. Effectivement, la direction est en infraction car tous les salariés doivent être rattachés à un CHSCT. La direction met en place ces désignations dans les régions du Rhones Alpes, du Sud Ouest et du Sud Est. Nous attendons de connaitre leur position sur les autres régions et nous maintenons la pression.

 

Encore une fois la Cgt a été seule dans ce combat. Pourtant les CHSCT sont très importants pour protéger les salariés. Ils sont tellement aux ordres de la direction qu’ils acceptent que celle-ci soit en infraction et que des salariés ne soient pas rattachés à un CHSCT….C’est écœurant !

  

 

 ----------------------------------------

24 Janvier 2017: 2ème réunion de NAO (négociation annuelle obligatoire). 

Scandaleux...La direction ose dire que l'augmentation de salaire tournera autour des 0,2%

Voir tract:Tract-Compte-rendu-cgt-2--me-r--union-de-NAO-2017.pdf

 

 Rappel des revendications 2016 et 2015: revendications-pdf-cgt-NAO-2016.pdf 

1ere-Proposition-pdf-2-eme-reunion-NAO-2015.pdf

 ________________

 

TOUS UNIS CONTRE LA CGT ET AUX ORDRES DE FO. 

Lire déclaration effectuée en CE D--claration-des---lus-Cgt-du-CCE-le-30-Novembre-2016.pdf

 

Que ce soit en CCE ou dans les différents CE les organisations syndicales qui soutiennent la politique de la direction depuis des années ( FO, CFDT, CFTC et la CFE-CGC SNEC) se sont alliés pour exclure la Cgt des postes de bureau et des commissions. La Cgt est pourtant la première organisation syndicale chez Carrefour Market. 

 

Par ce stratagème ils vont à l'encontre de la volonté des salariés qui ont placé la Cgt en première position lors des élections professionnelles. Pour se justifier ils n’hésitent même plus à avouer qu’ils ont des accords au niveau national pour s’allier contre la Cgt, allant jusqu’à dire que cela vient de leur fédérationDes membres de l'encadrement FO qui d'habitude se présentent aux élections ont été jusqu'à ne pas se présenter dans certaines régions pour favoriser le syndicat  CFE-CGC SNEC avec qui ils ont fait une alliance afin d'empêcher que  les candidats Cgt soient élus.

 

Le délégué syndical central de FO lui même, qui est cadre,  ne s'est pas présenté aux élections du CE. Dans les régions Paris Est et Paris Ouest, FO n'a présenté aucun candidat de l'encadrement au CE et pourtant ils ont présenté des candidats de l'encadrement en DP. Dans la région Paris Ouest, la CFDT, la CFTC et le SNEC CFE-CGC suivent à la lettre les consignes d'élus FO (ex Cgt) qui n'ont qu'un but celui de se venger de la Cgt qui s'est séparé d'eux.

 

On voit bien que certains nouveaux élus de ces organisations syndicales ne comprennent pas la position de leur organisation syndicale et pourquoi ils sont dirigés par des élus d'une autre  organisation syndicale qui leur donnent des consignes de votes et n'hésitent pas à leur mettre la pression pour cela. Dans les couloirs, nous avons assisté à des situations qui seraient risibles si ce n'était pas si grave.  Aujourdhui, on se demande pourquoi ils ne sont pas tous à FO puisque ce sont eux qui leurs disent tout ce qu'il faut faire et quoi voter.

Où est la soi-disant indépendance revendiquée par ces organisations syndicales? Concernant l'indépendante vis à vis de la direction on a compris depuis longtemps ce qu'il en était.

 

Concernant celle envers FO on voit aussi ce qu'il en est ! Lors de la dernière réunion CE ¨Paris Ouest, la CFE-CGC SNEC a changé de comportement et a enfin parlé et pris des décisions en son nom. Ce sont-ils aperçus enfin qu'ils se font manipuler depuis le début ou est-ce parce que des membres de l'encadrement qui ont voté pour eux leur ont dit qu'ils ne comprenaient pas ces alliances et qu'ils n'étaient pas d'accord pour qu'ils agissent ainsi.

 

La CGT est et restera la seule organisation syndicale indépendante de la direction  et jamais nous ne nous ferons diriger par une autre organisation syndicale. On les laisse avec leurs petits arrangements entre "amis", pendant que nous nous battons pour les salariés.  Aujourd'hui tout ce que la Cgt a dénoncé pendant des mois apparaît au grand jour. Au moins ces alliances  et ces manigances démontrent ce que la Cgt dénonce depuis des mois à savoir que leur seul but était d'empêcher la Cgt d'avoir la majorité aux élections au niveau national et éviter que la Cgt soit présente en nombre dans les instances, ceci afin de favoriser les syndicats-maisons.